Salut la compagnie ! Je suis mi-figue mi-raisin à l’idée d’écrire cet article, c’est à dire que je l’ai déjà fait il y a une semaine et que comme je suis une cruche, je n’avais rien enregistré, et arrivée quasiment au bout, mon ordi a freeze et je me suis retrouvée à fixer mon écran totalement noirci par les lettres, dans l’incapacité de sauvegarder mon travail. Je m’y remets donc, en espérant n’avoir aucun soucis cette fois-ci.

Le pourquoi du comment : pour vous expliquer un peu l’affaire, je vais entrer un peu dans les détails de mon parcours et de ma vision des choses. Disons-le, certaines filles bourrées de charme et de style n’ont parfois pratiquement besoin d’aucun artifice pour nous éblouir de leur beauté céleste. Souvent, une simple touche de mascara et une bouche un peu rosée, ça suffit. J’aimerais en faire partie mais la nature en a décidé autrement, et bien que je n’ai pas à me plaindre (dirons certains), je trouve aussi que quand un physique le permet, rien ne sert d’en faire des caisses.

Bref, pour en venir au fait, j’ai toujours trouvé magnifiques les yeux de biches avec des longs cils, un trait de liner parfait, un fard à paupière lumineux si nécessaire et un regard de braise. Les quelques occasions que j’ai eues de porter des faux-cils étaient les soirées (anniversaires, nouvel an, sorties en boite, etc), et les shootings photo. J’en ai fait quelques uns, je reviendrai peut-être dessus dans un autre article, et je trouve que même lorsque le visage n’est pas le premier détail visé par l’objectif, de jolis yeux, ça fait la différence. Mais bien souvent, c’était la même galère pour cette besogne : avoir la bonne colle (j’ai essayé la transparente, faut oublier ça, t’en as une goutte dans les yeux tu pleures tellement ça brûle, tu pries tous les saints de toutes les religions et tu passes ton visage sous l’eau voire au jet, gâchant la totalité du maquillage que tu voulais sublimer ; quand le problème ne venait pas de la colle, il s’agissait de bien appliquer les cils au bon endroit, sans trop s’éloigner du ras de cils naturel, et si par malheur tu foirais, tu risquais de te retrouver avec des cils qui ne tiennent pas toute la durée du shooting ou de la soirée, ou d’avoir des cils pas positionnés correctement, symétriquement, etc. UNE GALERE.

J’ai déjà passé le cap de la pose de faux-cils à l’Ecole Française du Look (qui a également fait ma dermopigmentation des sourcils, cf un autre de mes articles), et j’ai été loin d’être comblée. Collés dans tous les sens à mes vrais cils, trop longs, pas symétriques, douloureux (j’ai eu de la colle dans les yeux et ça brûûûûlait si fort !), ils sont tombés en moins de deux semaines, embarquant avec eux mes vrais cils, m’obligeant à utiliser pendant plusieurs semaines une sorte de sérum acheté en pharmacie une trentaine d’euros pour stimuler la pousse des cils (alors que l’attente de ces quelques semaines a probablement été la seule chose à l’origine de la repousse), à me badigeonner les paupières d’huile de ricin avant de dormir, et à me maquiller deux fois plus pour essayer de camoufler mes yeux sans cils, bref, une expérience regrettable. Si vous souhaitez faire poser des faux-cils en institut, je pense que c’est mieux d’aller chez des professionnels directement, mais j’avais été alléchée à l’idée de ne payer que 20€ pour la prestation (puisqu’en école, par des apprenties), au lieu de 80 ou 90€ chez des pros. Oui, honte sur moi, mais je me dis souvent que tout le monde y a à gagner dans cette démarche : moi en payant moins cher et en ayant un super résultat, l’apprentie en pouvant s’entraîner sur autre chose que des têtes à coiffer, l’école continuant d’exister, etc. Mais dans ce cas précis, ça n’était simplement pas la bonne option. Et j’ai une copine qui a fait poser des cils en institut par une pro, on voit la différence, et elle en était ravie.

La dernière fois que j’en avais utilisé, c’était il y a plus de six mois pour des photos justement. Et c’est il y a quelques semaines, sans doute un ou deux mois, que ma sœur a posté sur Instagram une photo de son maquillage du jour (période Halloween), comme elle le fait régulièrement, étant très douée et passionnée par cet univers. Elle détaille à chaque fois les produits qu’elle utilise, et j’ai remarqué la mention faite aux cils Magnétic by SL, dont on entend parler à tout va sur les réseaux sociaux ces derniers mois. Loin de m’intéresser à ce que les influenceuses conseillent sur les publicités ciblées qui apparaissent sur mes divers fils d’actualité, j’ai été plus réceptive au fait que ma sœur utilise ces produits, je m’y suis donc intéressée de plus près. Lorsque je suis allée sur le site, il me semble que tous les coffrets qui m’intéressaient (cils magnétiques à 3 aimants, je pense que c’est la solution idéale, je ne suis pas fan du concept du liner magnétique, et je me suis dit que tant qu’à tenter les aimants, autant en prendre directement 3 et pas me contenter de seulement 2) étaient aux alentours de 35€ (34,90€ pour être précise), de mémoire. J’avais trouvé ça un peu cher, n’étant pas sûre que je m’en servirais beaucoup. Et puis, lors des Black Friday, bêtement (mais pas tant que ça finalement) je suis retournée sur le site voir si des promos intéressantes étaient mises en place, et j’avais été assez satisfaite de voir un joli rabais : les cils n’étaient plus qu’à une vingtaine d’euros ! J’ai saisi l’occasion, et ma carte bleue, et j’ai passé commande.

Quelques jours plus tard arrivait dans ma boite aux lettres un petit emballage en plastique qui ne payait pas de mine, et c’est en l’ouvrant que j’ai découvert la boite des faux-cils, empaqueté dans un joli sachet de papier bulle assez épais. Contente donc, puisque tout était en bon état. Seule chez moi ce soir-là, et assez impatiente aussi, j’ai voulu tester immédiatement : j’avais vu une vidéo dans laquelle une youtubeuse galérait un peu à les mettre et disait ensuite qu’elle avait mis un peu de temps à prendre la main, alors autant essayer au plus vite !

Avec la boite, qui contenait la grande frange de cils supérieurs, les 3 petites franges de cils inférieurs, et une sorte de pince pour les appliquer se trouvait un petit papier cartonné expliquant comment les mettre. Trois dessins, des phrases courtes, donc rien de sorcier à mon sens : placer la frange supérieure sur la partie supérieure de la pince, puis deux parties inférieures aux deux extrémités de la partie inférieure de la pince (ça doit être du charabia là), et coincer les vrais cils entre les deux tout en fermant la pince. Je tiens à vous dire que je n’y suis JAMAIS parvenue correctement, malgré moulte essai, malgré l’heure que j’y ai passée, et malgré ma détermination. Je me suis arraché les cheveux à force d’essayer, je répétais en boucle « Allez, dernière tentative », je les ai fait tomber sur moi (je vous déconseille de porter un jogging noir à ce moment-là, c’est quasiment irrécupérable si vous les faites tomber dessus), j’en ai bavé comme pas possible. Et au bout d’un millier d’essais infructueux, j’ai repris le papier cartonné pour revoir comment c’était expliqué, je l’ai fait tomber (lui aussi), et en le récupérant j’ai découvert l’autre côté du papier, qui délivrait une deuxième méthode. Sauvée.

La deuxième méthode consiste en gros à positionner la grande frange à peu près correctement au-dessus de tes vrais cils, et venir placer les petites franges aux endroits adaptés, manuellement. J’ai utilisé une vraie pince à épiler pour prendre correctement les franges inférieures et les placer aux bons endroits, dans le bon sens, et miracle !  J’y arrivais !

Le lendemain, j’ai voulu tenter de les mettre au travail. Je me suis maquillée normalement, j’ai appliqué une fine couche de mascara (contrairement à d’habitude où c’est le détail que je soigne le plus), attendu que ça sèche, et réitéré la même technique que la veille au soir. Et ça a marché ! J’ai passé cette première journée avec, rien n’a bougé. J’avais pris une gamme assez discrète alors pratiquement personne ne l’a probablement remarqué, mais je savais que ça faisait quand même la différence. Depuis ce jour, il y a environ deux mois, je les porte quasiment quotidiennement. Leur pose fait partie de ma routine maquillage du matin, et la dépose est hyper simple : y a juste à tirer doucement dessus.

Après environ deux mois de test de ce produit, je peux clairement en parler, au moins concernant l’aspect pratique/esthétique de la chose. Pour le visuel, comme je l’ai mentionné, on ne m’en a pratiquement pas fait la remarque. Une amie a noté la différence et a trouvé ça très joli, et j’ai eu quelques compliments sur mes « jolis yeux » par des clients, alors que je ne charge pas mon maquillage plus qu’avant. Je les pose hyper rapidement désormais, aucune galère, et les range toujours avec précaution. Même lorsque je suis en déplacement, je sais que je peux les utiliser, et en cas de journée où le maquillage doit être très rapide, je sais que je peux simplement les mettre si besoin pour avoir l’air maquillée ou apprêtée. Il m’arrive d’appliquer un peu de mascara si je trouve un endroit un peu trop discret par rapport au reste, mais ils se démaquillent très facilement avec du coton et un démaquillant classique.

Deux petits bémols me viennent : en hiver, j’ai eu tendance à porter quelques vêtements en laine, et si on n’y fait pas attention, on peut se retrouver avec un mini poil de laine accroché aux cils. S’il est vraiment pénible, il sera galère à enlever, surtout s’il s’est ficelé dans les faux-cils. Mais ça ne m’est arrivé qu’une fois. Et d’autre part, en fonction de comment je les ai posés le matin , il peut survenir une sensation désagréable pour la paupière, car s’il n’est pas méticuleusement appliqué, et surtout si on ne l’a pas un peu adapté à nos yeux, l’extrémité de la partie supérieure peut parfois « piquer » la muqueuse supérieure lorsqu’on ferme les yeux, et c’est désagréable ; pour simplifier : si la frange supérieure ne s’arrête pas avec des cils, mais qu’elle a un mini rab de « fil » sans cils, coupez-le (je l’ai fait avec un coupe-ongle, et même si c’était compliqué parce que le cil voulait s’y aimanter, j’ai réussi).

 

81576292_726648534526919_2385548621450838016_n

 Un petit « avant/après » d’une qualité moyenne pour vous montrer la différence entre sans, et avec

Globalement, je dirais que ces petites choses font aujourd’hui partie de ma routine maquillage, c’est pratique et discret si on choisi la même gamme que moi (« yeux de biche » je crois), et ça peut convenir à tout le monde : regard très marqué avec des longs cils, regard simplement sublimé si on n’a pas une implantation très fournie de nature, bref c’est vraiment fait pour combler tout le monde.

Je recommande donc sans soucis ce produit, les faux-cils magnétics by SL avec trois aimants. Je n’ai testé aucun des autres donc mon avis se résume à celui-ci.

Voilà ! J’espère que mon avis vous aura donné envie – ou pas – de franchir le pas, mais sachez qu’à mes yeux ça n’a rien d’un mauvais investissement si vous souhaitez simplement avoir un regard accrocheur sans dépenser une cinquantaine d’euros dans un mascara pseudo miraculeux, alors que là on a les résultats sous les yeux (hoho).

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par actu4elle
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Revue Intima Cup

On va parler de sujets glamour et sexy, on est bien là. On en entend beaucoup parler, l&rs…